Les news de juillet

Dernacueillette : 1 500 personnes attendues pour une rave-party au coeur des Corbières

C'est au coeur des Corbières que les "raveurs" ont rendez-vous ce week-end.

La préfecture de l'Aude a donné son autorisation pour l'installation d'une rave-party sur le Plateau de Lacamp à Dernacueillette (dans le canton de Mouthoumet) depuis vendredi soir, jusqu'à dimanche 16 heures, arrêt de la musique et départ lundi 8 juillet.

Pour la Ligue de Protection des Oiseaux, ce choix est "pratique pour l'Etat mais pas pour l'avifaune qui va subir de graves destructions. Pendant trois jours sur le site, piétinnement et autres dégâts auront lieu durant la période de reproduction".

La LPO envisage de porter plainte pour la destruction d'espèces protégées.

Paru le 06/07/2013

Source : http://www.lindependant.fr/2013/07/06/dernacueillette-1-500-personnes-attendues-pour-une-rave-party,1772676.php

============================================================================================ Aude : plus de 1 600 "teufeurs" sont attendus dans les Corbières Les organisateurs de la rave ont obtenu l'autorisation de la préfecture.

Les organisateurs de la rave ont obtenu l'autorisation de la préfecture. (Archives OLIVIER GOT)

Une rave party se déroule jusqu'à lundi, près de Dernacueillette. Les organisateurs ont obtenu l'autorisation de la préfecture de l'Aude. Plus de 1 600 "teufeurs" sont attendus.

1 670 “teufers” sont attendus jusqu’à lundi dans l’Aude, au lieu-dit Plateau de Lacalm, sur la commune de Dernacueillette. L’organisateur de la rave-party est l’association World People Production, fondée en 2006 et basée à Carcassonne.

La LPO inquiète

S’ils ont décroché l’autorisation de la préfecture, les organisateurs du rassemblement ont dû se plier à la mise en place d’un dispositif de sécurité et d’hygiène précis. La Ligue de protection des oiseaux (LPO) s’inquiète, elle, dans un communiqué, de la tenue de la manifestation sur "un site Natura 2000 Hautes Corbières. La rave aurait pour conséquence la destruction d’espèces protégées."

Paru le 06/07/2013

Source : http://www.midilibre.fr/2013/07/06/didier-mouly-reunit-ses-sympathisants,727936.php

============================================================================================

La rave-party de Dernacueillette endeuillée Photo d'illustration.

Photo d'illustration. PHOTO/AFP MYCHELE DANIAU

Une jeune femme est décédée hier, en fin d'après-midi au cours d'une rave party organisée à Dernacueillette, dans l'Aude. Alors que la fête battait son plein, les pompiers ont été appelés en toute urgence pour réanimer une jeune femme de 30 ans. Mais à l'arrivée des secours, la victime était en arrêt cardio-ventilatoire. Les tentatives sont restées vaines, et la jeune femme est décédée sur place.

Cette mort brutale a donné un coup d'arrêt à la rave party, et les raveurs devraient quitter les lieux dans la journée. Les gendarmes étaient sur place dès hier soir, et l'enquête devrait déterminer la cause du drame. Pour cette rave-party, prévue pour accueillir 1700 teufeurs, World People Production avait obtenu l'autorisation préfectorale,

Paru le 07/07/2013
Source : http://www.lindependant.fr/2013/07/07/la-rave-party-de-dernacueillette-endeuillee,1773030.php

============================================================================================
Aude : une femme décède au cours de la rave party

Les gendarmes ont immédiatement procédé à des investigations sur place.

Les gendarmes ont immédiatement procédé à des investigations sur place. (OLIVIER GOT)

Une femme est décédée, samedi, au cours de la rave party organisée à Dernacueillette, dans l'Aude.

La rave party organisée sur le plateau de Lacalm à Dernacueillette, dans l’Aude, a tourné au drame. Samedi, vers 17 h 45, alors que les quelque 1700 “teufeurs” attendus dans ce coin reculé des Hautes Corbières commençaient leur “marathon”, les sapeurs-pompiers ont été appelés pour venir en aide à une jeune femme.

Décédée sur place

À leur arrivée, la victime, âgée de 30 ans, était en arrêt cardio-ventilatoire. Les tentatives de réanimation sont restées vaines. La personne est décédée sur place.

Enquête

Immédiatement, une enquête a été ouverte afin d’apporter des éclaircissements sur les circonstances de sa mort. Dans la soirée, des gendarmes procédaient à des investigations sur place. La musique a été arrêtée, mais les “teufeurs” n’avaient pas encore quitté les lieux en fin de journée. La rave party, organisée par l’association carcassonnaise World people production, avait reçu l’autorisation de la préfecture de l’Aude et un dispositif de sécurité et d’hygiène avait été mis en place.

Paru le 07/07/2013 Source : http://www.midilibre.fr/2013/07/06/aude-une-femme-decede-au-cours-de-la-rave-party,728080.php

============================================================================================
Dernacueillette. Elle succombe à un AVC à la rave-party
Organisée l'an passé sur un terrain communal de Dernacueillette (notre photo), la rave party 2013 a été autorisée sur un terrain privé./ Photo DDM,

Organisée l'an passé sur un terrain communal de Dernacueillette (notre photo), la rave party 2013 a été autorisée sur un terrain privé./ Photo DDM,

Une femme de 38 ans est brutalement décédée samedi en fin d’après-midi sur le plateau de Montcalm à Dernacueillette, lors d’une rave party organisée par l’association carcassonnaise World people production. Venue en auto-stop de la région toulousaine où elle résidait, elle a succombé à un accident vasculaire cérébral. Les pompiers et l’équipe de la protection civile présente sur le site n’ont pas réussi à la réanimer. La fête battait son plein : elle avait commencé la veille au soir et devait s’achever aujourd’hui à midi. 1 700 teufeurs étaient attendus. «Ils étaient bien plus nombreux. Il n’y pas de cause à effet entre les deux mais l’enquête préliminaire menée par le parquet de Carcassonne devra aussi permettre d’éclaircir ce point», indique Olivier Delcayrou, le secrétaire général de la préfecture. Selon les premières constatations, l’alcool conjugué à la forte chaleur pourrait être à l’origine du malaise et du décès. Le corps de la victime devrait être autopsié ce début de semaine. Le secrétaire général a demandé aux organisateurs d’interrompre «progressivement» la rave dès samedi soir, renforçant la présence des gendarmes aux alentours du site, afin de veiller à l’évacuation des lieux. Venus en masse, les faveurs en camions, camping-cars et voitures ont quitté peu à peu les lieux jusqu’à hier dans le courant de l’après-midi. Claude Cros, le maire de la commune avait refusé un nouvel accès au terrain communal par les mêmes organisateurs qu’en 2012 : «Il y avait eu des débordements et nous n’avons pas vocation à accueillir chaque année ces grosses teufs. Ils se sont tournés vers un particulier pour le terrain et la préfecture a donné son accord contre notre avis. C’est navrant d’en arriver là», commente-t-il.

Paru le 08/07/2013 Source : http://www.ladepeche.fr/article/2013/07/08/1666860-dernacueillette-elle-succombe-a-un-avc-a-la-rave-party.html ============================================================================================
MONTRAVERS Contrôles de gendarmerie par crainte d'une rave-party

MONTRAVERS Contrôles de gendarmerie par crainte d'une rave-party En début de semaine, les gendarmes de Bressuire ont eu vent, via les réseaux sociaux, de l'organisation ce week-end d'une fête musicale en plein air, dans un champ sur la commune de Montravers. Imaginant que ce pourrait être une rave-party sauvage, un dispositif important a été mis en place dès vendredi. Entre 15 h et 19 h, une vingtaine de gendarmes a ainsi procédé à soixante dépistages d'alcool et de stupéfiant. Un seul délit a été relevé chez une personne qui conduisait avec 1,46 g et deux procédures ont été engagées pour usage et détention de drogue.

Hier soir, 150 personnes se trouvaient toujours sur le site pour ce qui est finalement une grande fête d'anniversaire sur un terrain privé, qui va se poursuivre jusqu'à ce dimanche. De ce fait, les gendarmes ont continué de patrouiller la nuit dernière et aujourd'hui.

Paru le 07/07/2013 Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2013/07/07/MONTRAVERS-Controles-de-gendarmerie-par-crainte-d-une-rave-party-1540363

============================================================================================ Une soixantaine de teufeurs organisent une rave party illégalement Soixante teufeurs réunis illégalement Une soixantaine de raveurs ont investi un champ à l’insu de son propriétaire, à Pîtres, dans la nuit de samedi à dimanche., pour organiser une rave party. Les teufeurs ont occupé les lieux jusqu’à 13h, aujourd'hui. Un dispositif de prévention et de contrôle, composé d’une dizaine de militaires de la compagnie de Rouen et d’une dizaine de gendarmes de la compagnie de Louviers a été mis en place, hier, toute la matinée. L’ensemble des teufeurs ont été contrôlés. Aucun matériel n'a été saisi par les forces de l'ordre, qui ont surtout négocié avec les teufeurs.

Le propriétaire du champ s’est rendu sur les lieux, opposé à ce que son bien, éloigné des premières habitations, soit occupé par les teufeurs.Ces derniers n’avaient pas d’autorisation préfectorale pour mettre en place cette soirée. C'est le bruit qui a alerté des riverains. L'heure à laquelle les raveurs ont commencé à faire la fête n'a pas pu être précisément déterminée.

Paru le 21/07/2013 Source : http://www.paris-normandie.fr/actu/une-soixantaine-de-teufeurs-organisent-une-rave-party-illegalement
============================================================================================ Une rave party sans gros soucis

Une rave party était organisée, ce week-end, au lieu-dit « L'Étang-de-Sudais », sur la route de Chaumont-sur-Loire à Pontlevoy. Une association tourangelle avait pris les devants en déclarant la manifestation à la préfecture qui a donné son feu vert. Environ 250 « teufeurs » ont dansé de samedi soir 23 h jusqu'à dimanche midi. Aucun souci majeur à signaler. La gendarmerie avait quand même mobilisé 25 militaires et deux équipes cynophiles au cas où.

Si bien que lors des contrôles en sortie de rave, les militaires ont verbalisé huit personnes pour détention de stupéfiants, huit autres pour usage et sept personnes qui conduisaient malgré un taux d'alcoolémie supérieure à la limite autorisée.

Paru le 22/07/2013 Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2013/07/22/Une-rave-party-sans-gros-soucis-1556426
============================================================================================
Plusieurs automobilistes ont été contrôlés positifis aux stupéfiants et à l’alcool après la rave-party de Loubéjac, en Dordogne

Certaines des personnes contrôlées présentaient des traces d’amphétamines, d’alcool, d’ecstasy, d’héroïne ou de cannabis dans leur organisme

Certaines des personnes contrôlées présentaient des traces d’amphétamines, d’alcool, d’ecstasy, d’héroïne ou de cannabis dans leur organisme

Dimanche en début d’après-midi, une quinzaine de gendarmes de Sarlat et de Belvès se sont rendus à Loubéjac pour contrôler les participants à une rave-party surprise. À leur arrivée sur place, il n’y avait plus qu’une soixantaine de personnes sur les 250 à 300 qui devaient être présentes dans la nuit de samedi à dimanche.

Les militaires ont procédé aux contrôles d’une quinzaine de véhicules. Six personnes conduisaient sous l’emprise de stupéfiants et trois ont été contrôlées en détention de petites quantités de résine et herbe de cannabis. Il a été trouvé dans l’organisme des conducteurs des traces d’amphétamines, d’alcool, d’ecstasy, d’héroïne et de cannabis. Une conductrice de 40 ans s’est révélée positive à pratiquement tous ces stupéfiants. Des rétentions de permis pourraient être prononcées ainsi qu’une annulation pour cette automobilistes.

Les gendarmes avaient été alertés car, en dehors de l’autorisation du propriétaire, les organisateurs de cette soirée, une association rayonnant entre Bergerac et Toulouse, n’avaient pas déclaré auprès des autorités cette soirée qui présentait des risques au cœur du massif forestier, sur un terrain difficile d’accès pour les secours.

Les organisateurs ont été identifiés et entendus. Une enquête est en cours et des amendes pourraient être demandées à leur encontre.

Paru le 23/07/2013 Source : http://www.sudouest.fr/2013/07/23/controles-apres-la-rave-1122182-4625.php

============================================================================================
Après le drame de Dernacueillette, “World people” ne fera plus de rave dans l’Aude

Le festival se voulait de grande qualité.

L'association "World people" qui avait mis sur pieds un festival de musique électronique à Dernacueillette où une jeune toulousaine était décédée début juillet, n'organisera plus de rave dans le département de l'Aude. Antoine Chopin, à la tête de l'association, revient sur ce drame et sur ses responsabilités qu'il assume.

L’association “World people”, basée à Carcassonne jusqu’à l’an passé (*), ne pourra plus organiser de festival de musique électronique ou toute autre manifestation du même genre sur le département de l’Aude. Ainsi en a décidé la préfecture de l’Aude après le décès d’une jeune femme de trente ans, le 6 juillet dernier, lors de L’Indian Rythms, organisé à Dernacueillette où plus de 2 000 personnes s’étaient réunies.

"C'est presque quelqu'un de notre famille qui vient de disparaître".

Presque trois semaines après, Antoine Chopin, à la tête de l’équipe organisatrice, ne s’est toujours pas remis. Non pas de la décision - "on fera sans", dit-il - mais bien du décès de cette jeune maman vivant à Toulouse. "C’est presque quelqu’un de la famille qui vient de disparaître. Notre public est un maillon d’une chaîne également constituée des organisateurs et des bénévoles. Sans l’un de ces trois maillons, on peut jouer la meilleure musique au monde qu’il puisse exister, on reste à la maison !", insiste Antoine Chopin. Qui assume toutes ses responsabilités même si, pour l’heure, rien ne permet d’affirmer que la victime, qui aurait succombé à un accident vasculaire cérébral, ait consommé une quelconque substance illicite sur les lieux.



"Nous sommes des gens responsables !"

"Le message que j’ai voulu faire passer en préfecture, c’est qu’effectivement il y a eu un terrible drame au cours de ce festival ; que oui, nous avons été dépassés par le monde (**) ; mais que depuis 7 ans, nous avons toujours respecté à la lettre la loi et ce que l’on nous demandait. Non pas pour faire plaisir aux services de l’Etat mais pour faire face à nos pleines et entières responsabilités ! Nous sommes des gens responsables !", martèle Antoine Chopin.

Des moyens mis en oeuvre pour la sécurité des festivaliers

A Dernacueillette, une équipe de 14 personnes de la protection civile avait en effet été engagée par l’organisation, deux ambulances étaient sur place, tout comme un médecin généraliste et trois équipes de prévention des risques. Des équipes chargées de faire des maraudes et de repérer les festivaliers ayant pris trop de drogues pour leur venir en aide rapidement.

Les drogues justement... Antoine Chopin ne fait pas dans la langue de bois : "Evidemment qu’il y a de la drogue qui circule. Mais comme partout : comme dans les clubs, les endroits branchés ou les cités. La différence lors de ces festivals c’est que, justement, des équipes formées peuvent repérer les personnes en difficulté. De plus, généralement, le public qui vient à nos manifestations est un public d’âge un peu plus mur, qui ne prend pas d’énormes quantités et qui sait ce qu’il prend".

Respect de l'environnement

Autres règles auxquelles “World people” ne déroge pas : le respect de l’environnement. "Nous nous sommes installés sur un terrain avec l’accord de son propriétaire. Ensuite, comme c’est un endroit boisé, on nous a demandé d’installer une citerne de 30 000 l : ce que nous avons fait. Nous avions également 30 extincteurs. Une fois la manifestation terminée, nous avons ramassé tous les déchets, tous les mégots", avance l’organisateur.

Précisions faites sans pour autant oublier ce qu’il s’est passé à Dernacueillette qui aurait dû être le plus beau festival jamais organisé : "Je ne cesse aujourd’hui de me faire des reproches", confesse Antoine Chopin la gorge serrée.

Paru le 25/07/2013

Source : http://www.midilibre.fr/2013/07/23/world-people-ne-fera-plus-de-rave-dans-l-aude,737751.php



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires