Les news du week end

 

Campbon : près de 300 jeunes en rave-party



Plusieurs riverains du parc d'éoliennes à Campbon se sont plaints
du bruit provoqué hie

 

Campbon : près de 300 jeunes en rave-party



Plusieurs riverains du parc d'éoliennes à Campbon se sont plaints
du bruit provoqué hier soir, à partir de 23 h jusqu'au petit matin, par
200 à 300 jeunes venus fêter-là un anniversaire. Selon les gendarmes qui
patrouillent régulièrement dans le secteur, la rave-party surprise
s'est déroulée sans problèmes notables, outre les décibels de la musique
techno. La fête doit se terminer vers midi et le cortège de la centaine
de voitures quitter les lieux.

Paru le 24/03/2013

Source : http://www.presseocean.fr/actualite/campbon-pres-de-300-jeunes-en-rave-party-24-03-2013-61196

=======================

Plaintes contre une rave party au parc éolien de Campbon




Faits divers
dimanche 24 mars 2013




























Une centaine de voitures et environ 300 personnes
sont toujours sur le site du parc éolien de Campbon où ils se sont
installés vers 23 h, hier. La musique techno portée par le vent a
perturbé la nuit des plusieurs riverains qui se sont plaints durant la
nuit. Les gendarmes ont patrouillé dans le secteur et attendent
désormais la fin de la fête, organisée pour célébrer un anniversaire. La
rave party doit se terminer vers midi.

Paru le 24/03/2013

Source : http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Plaintes-contre-une-rave-party-au-parc-eolien-de-Campbon_40771-2176436-pere-pdl_filDMA.Htm

=======================

Plus d’un millier de personnes à une free party surprise




  • 1/9

    Une free party s'est déroulée dans les anciens locaux de l'entreprise Colas à Chantepie. (Photos : C.S et Aret 23)


  • 2/9




  • 3/9




  • 4/9




  • 5/9




  • 6/9




  • 7/9




  • 8/9




  • 9/9








Ce dimanche matin,
vers 8 h, les « boom-boom » résonnaient encore dans la zone commerciale
des Logettes, à Chantepie. Dans les locaux désaffectés de l’entreprise
Colas, environ 300 personnes participaient toujours à la free party
organisée par Aret23, collectif de promotion de la culture alternative.
« Nous avons démarré doucement, vendredi soir, a expliqué un membre
d’Aret23. Nous avons arrêté le son samedi dans la journée. Puis repris
samedi soir. » Combien de personnes ont participé à la rave ? D’après
les organisateurs, un peu plus d’un millier. Des chiffres non confirmés
par les forces de l'ordre, qui n’ont pas souhaité répondre. « Nous
n’avons pas fait de publicité sur les réseaux sociaux, ajoutait un
membre du collectif. C’est uniquement le bouche à oreille qui a
fonctionné. Les autorités n’étaient probablement pas au courant. »


Dès vendredi soir, suite à une plainte pour tapage
émise par les responsables de l’hôtel Les Loges, les policiers sont
intervenus. Ils ont demandé à ce qu’un chapiteau extérieur, dédié à la
musique reggae, soit démonté. Le collectif a accepté.


Pour ce dernier qui occupe illégalement le site
depuis octobre 2012, cette free party annonçait le départ. Le 29 mars,
Aret23 devra laisser place aux bulldozers. Le terrain devrait accueillir prochainement des bureaux et un magasin Intersport.
« Nous ne savons pas encore où nous irons, ont expliqué plusieurs
membres d'Aret23. Nous aimerions acheter un terrain pour être enfin chez
nous et ne plus craindre une expulsion. »

Paru le 24/03/2013

Source : http://www.rennes.lemensuel.com/actualite/article/2013/03/24/plus-dun-millier-de-personnes-a-une-free-party-surprise-14064.html

=======================

Chantepie. Le propriétaire de l’entrepôt va porter plainte contre la rave sauvage







Depuis vendredi soir, une « free
party » sauvage est organisée dans un entrepôt désaffecté de
l’entreprise Colas à Chantepie, juste à côté de l’hôtel des Loges. Entre
300 et 1000 personnes ont participé à cette fête tout le week-end. Une
fête organisée par le collectif de promotion de la culture alternative
Aret23 qui occupe aujourd’hui une partie des locaux.

Ce
sont les voisins directs de la rave, l’hôtel des Loges, qui ont appelé
la police dans la nuit de vendredi à samedi pour se plaindre des
nuisances sonores. La Police est intervenue, demandant au collectif de
baisser le son. Samedi après midi, les organisateurs, à la demande des
autorités, ont rapatrié les baffles dans l’entrepôt. Le son s’est quand
même amplifié dans la nuit de samedi à dimanche avec de nombreuses
plaintes de riverains. La fête s’est terminée ce dimanche matin, sans
encombres.

«Le fait accompli »

Contacté ce matin, Grégoire Le Blond, le maire de Chantepie, a fait remarquer que « l’organisateur
nous avait mis devant le fait accompli, même si cette rave sauvage
s’est tenue sur un terrain privée. La Police Municipale et la Police
Natonale ont dû assurer de nombreuses patrouilles. J’ai contacté le
propriétaire, Colas, qui a l’intention de porter plainte lundi contre
les organisateurs. »

L’Aret23, qui occupait les locaux depuis des semaines, doit partir vendredi prochain.

Paru le 24/03/2013

Source : http://www.rennes.maville.com/actu/actudet_-Chantepie.-Le-proprietaire-de-l-entrepot-va-porter-plainte-contre-la-rave-sauvage_fil-2313112_actu.Htm

=======================

Théhillac. 1 000 teufeurs se rassemblent pour une rave non déclarée


1 000 teufeurs se sont rassemblés, samedi soir, sans
autorisation sur un terrain près d’un hangar agricole désaffecté à
Thehillac (Morbihan). Prévenus par des riverains, les gendarmes ont
tenté de les dissuader, mais à l’arrivée des forces de l’ordre, la rave
sauvage comptait déjà 200 participants, le mur d’enceinte était
installé.

«Ils étaient prévenus du risque de confiscation»

« Nous
les avons prévenus qu’ils risquaient la confiscation de leur matériel
sur décision du préfet et nous avons mis en place un dispositif de
surveillance »,
rapporte le capitaine de gendarmerie Alain Hallé. Au
petit matin, tous les conducteurs des véhicules qui quittaient les
lieux ont subi des dépistages d’alcoolémie et de stupéfiants.

30 gendarmes embarquent 39 enceintes

A midi, les gendarmes sont revenus en force(30
militaires) pour procéder, sur décision du préfet et instruction du
parquet, à la saisie provisoire de 39 enceintes de location. Le
rassemblement a compté jusqu’à 1 000 participants.

Un jeune Finistérien poursuivi

Deux
organisateurs ont été entendus. L’un d’eux, un Finistérien, âgé de 28
ans, est convoqué devant le tribunal de police en septembre. D’ici là,
le parquet devrait engager des poursuites.

Paru le 24/03/2013

Source : http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Thehillac.-1-000-teufeurs-se-rassemblent-pour-une-rave-non-declaree_40771-2176567-pere-bre_filDMA.Htm







Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires