Les news du week end du 3 et 4 mars

 

Une rave a rassemblé 350 teufeurs à Kerihuel

Une rave a été organisée dans la nuit de samedi à dimanche à Kerihuel,
en forêt de Pont-Callec. 350 teufeurs y ont participé. Le son a été
éteint dimanche matin. Beaucoup de

 

Une rave a rassemblé 350 teufeurs à Kerihuel

Une rave a été organisée dans la nuit de samedi à dimanche à Kerihuel,
en forêt de Pont-Callec. 350 teufeurs y ont participé. Le son a été
éteint dimanche matin. Beaucoup de raveurs sont restés sur place, le
temps de se dégriser. Des contrôles ont été effectués toute la journée
par les gendarmes de la communauté de brigades du Faouët, assistés de
collègues de la brigade motorisée et du peloton de surveillance et
d’intervention de Pontivy. Transporté depuis Pontivy, un chien dressé
pour la recherche de stupéfiants a opéré sur le site de la rave.

Paru : le 04/03
Source : http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Une-rave-a-rassemble-350-teufeurs-a-Kerihuel_40771-2051425-pere-bre_filDMA.Htm

///***///***///***///

Rave-party. 350 teufeurs à Berné

Hier, sous la direction du capitaineLe Drogo de la compagnie de
gendarmerie de Pontivy, des gendarmes du Faouët, du Psig de Pontivy
(avec un maître-chien) et de la brigade motorisée de Pontivy étaient
sur la commune de Berné, au lieu-dit Kerihuel,
à proximité de la forêt de Pont-Calleck pour assurer une surveillance
et sécuriser le site. En effet, dans la nuit de samedi à dimanche,
c'est là qu'environ 350teufeurs, selon les organisateurs, s'étaient
donné rendez-vous pour une rave-party. Hier, au moment d'évacuer les
lieux, aucun incident n'était à signaler.

Paru le 05/03
Source : http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/rave-party-350-teufeurs-a-berne-05-03-2012-1621669.php

///***///***///***///

Deux-Sèvres : une free-party clandestine dans une ancienne casse




Dans la nuit de samedi à dimanche, à
Mauzé-sur-le-Mignon (79) une centaine de personnes ont profité du
hangar désaffecté de l’ancienne casse Jouinot, pour faire la fête.











C'est dans ce hangar désaffecté que s'est déroulée la free-party. le propriétaire pense que les fêtards ont utilisé un groupe électrogène dans la mesure où il n'y a plus d'électricité. 

C'est dans ce hangar désaffecté que s'est déroulée la free-party. Le
propriétaire pense que les fêtards ont utilisé un groupe électrogène
dans la mesure où il n'y a plus d'électricité.

Mauzé-sur-le-Mignon

Dans la nuit de samedi à dimanche,
vers minuit et demi, a démarré une rave-partie non déclarée réunissant
plus d'une centaine de participants venus des Deux-Sèvres et des
départements voisins. Les organisateurs avaient décidé d'occuper les
locaux de l'ancienne casse autos et de camions situés au long de la
quatre voies, à la sortie de Mauzé-sur-le-Mignon, en direction de
La Rochelle et en particulier le hangar désaffecté (1).

" Je n'ai rien entendu "


Les habitations étant rares dans le secteur, aucune nuisance sonore n'a
été à déplorer. Le maire lui-même, pas plus informé que le propriétaire
du site de la tenue de cette manifestation, n'a rien remarqué : « Et je n'habite pourtant pas loin », nous a expliqué Jean-Luc Morisset.


Néanmoins, les gendarmes de la communauté de brigades de
Frontenay-Rohan-Rohan sont intervenus vers 9 h pour faire couper la
sono. A 11 h, il y avait toujours une quinzaine de véhicules stationnés
sur les lieux, soit environ une vingtaine de fêtards avec leurs chiens.

Les
gendarmes ont réalisé des contrôles toute la matinée (alcoolémie et
dépistage de stupéfiants). Apparemment, aucune infraction n'a été
constatée. Outre les cinq gendarmes de la communauté de brigades de
Frontenay-Rohan-Rohan, on notait la présence du capitaine Finel de la
compagnie de gendarmerie de Niort.

 (1) Le propriétaire du
site, Jean-Pierre Jouinot, dirigeant des transports Jouinot à
Saint-Hilaire-la-Palud, nous a confirmé qu'il n'était pas au courant de
la tenue de cette fête, il n'a reçu aucune demande. Il nous a également
expliqué que, s'il n'occupe effectivement plus le site, il le loue
depuis le mois de juin 2011 à un ferrailleur de Loire-les-Marais, en
Charente-Maritime. Ce dernier n'a visiblement pas encore investi
l'endroit.

Paru le 05/03
Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2012/03/05/Deux-Sevres-une-free-party-clandestine-dans-une-ancienne-casse

///***///***///***///

La rave-party n'a pas eu lieu

BLERANCOURT - Les gendarmes de l'Aisne et de la Marne ont été mobilisés samedi dans l'éventualité d'une rave-party.


Le lieu de la fête, tenu secret, devait être révélé aux alentours de 22 heures sur le réseau social Facebook.


Deux secteurs avaient été retenus comme plausibles par les forces de
l'ordre : Blérancourt et ses abords et Beaurieux (à l'est de Soissons)
et ses environs.


Des patrouilles ont exercé une surveillance autour de ces deux endroits dans l'éventualité d'un rassemblement.


Finalement, la rave-party n'a pas eu lieu.

Paru le 06/03
Source : http://www.aisnenouvelle.fr/article/faits-divers-%E2%80%93-justice/la-rave-party-na-pas-eu-lieu




Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires