un week end bien rempli ...

 

Rave party de Plaudren. Le maire porte plainte


30 octobre 2011 à 17h15

 La rave party qui a démarré à Plaudren samedi
vers 22 h s'est achevée vers 16 h aujourd'hui. Combien de participants 

Rave party de Plaudren. Le maire porte plainte


30 octobre 2011 à 17h15

 La rave party qui a démarré à Plaudren samedi
vers 22 h s'est achevée vers 16 h aujourd'hui. Combien de participants
a-t-elle rassemblé. 650 comme semblent soutenir les organisateurs ou
près de 900 selon les gendarmes et le maire qui ont compté les voitures
et qui tablent sur trois ou quatre personnes par véhicules ? Le maire
de Plaudren, Patrick Parisot, a porté plainte en fin de matinée à la
gendarmerie. Ce dernier ne pouvait samedi s'opposer à la tenue de la
rave party, déclarée par les organisateurs vendredi à la préfecture,
dans la limite de 500 participants. Mais le chiffre semble avoir été
dépassé.

Paru le 30/10/2011

Source : http://www.letelegramme.com/local/morbihan/vannes-auray/grandchamp/plaudren/rave-party-de-plaudren-le-maire-porte-plainte-30-10-2011-1483219.php

\\\===///\\\===///

Plaudren (56). Rave party : plusieurs conducteurs verbalisés


30 octobre 2011 à 19h20

On estime à 900 le nombre de teufeurs qui ont
participé à la rave party de Plaudren, au nord de Vannes, ce
week-end. Or, les organisateurs en avaient annoncé moins de 500. Le
maire a porté plainte.

La rave party organisée par le FFB
sur la commune de Plaudren, au nord de vannes, s’est achevée ce
dimanche vers 16h. Elle avait démarré hier vers 22 h, sous la discrète
surveillance d’une douzaine de gendarmes de la compagnie de gendarmerie
de Vannes.


es derniers ont comptabilisé entre 250 et 300 voitures stationnées
dans le secteur, ce qui, à raison de trois à quatre occupants par
véhicule, situerait la fréquentation à environ 900 teufeurs. Or les
organisateurs avaient déclaré cette animation vendredi à la préfecture
en tablant sur 500 participants maximum.

Environ 650 selon l'organisateur
D’où la colère du maire de la commune. Patrick Parisot s’est rendu
sur place ce matin vers 9h. Il est ensuite allé porter plainte à la
gendarmerie. L’élu ne cache pas son irritation: «Je n’ai rien contre
les jeunes. C’est le système qui me gêne. Les gens déclarent moins de
500 personnes et s’il y en a davantage, ils disent que ce n’est pas de
leur faute. Il faut bien savoir qu’au dessus de 500 participants, les
règles ne sont pas les mêmes. En revanche, en dessous ou au-dessus de
500 personnes, les dégâts sont les mêmes».


L’organisateur a été entendu par les gendarmes hier : il a évalué le
nombre de participants environ 650. Le parquet a été prévenu mais n’a
pas ordonné de saisie du matériel.

Conduite sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants


Hier en fin d’après-midi, les gendarmes procédaient encore aux
contrôles de routine. Trois conducteurs ont été verbalisés pour
conduite en état d’alcoolémie, un autre pour conduite sous l’empire de
produits stupéfiants.  Les gendarmes ont distribué  plusieurs
dizaines d’éthylotests aux personnes qui le leur demandaient avant de
prendre le volant. Une dizaine d’infractions relatives aux véhicules
ont été relevées.

Paru le 30/10/2011
Source : http://www.letelegramme.com/local/morbihan/vannes-auray/grandchamp/plaudren/plaudren-56-rave-party-plusieurs-conducteurs-verbalises-30-10-2011-1483246.php

\\\===///\\\===///

Plaudren ne veut pas devenir la capitale morbihannaise des raves - Plaudren

Le 16 septembre 2010, patrick parisot avait déjà été confronté à ce type de manifestation, qui s'était prolongée deux jours sur ce même terrain. il avait rencontré les jeunes, sans résultat.

« Je suis en colère. C'est le moins que je puisse dire. Plaudren ne veut pas devenir la capitale morbihannaise des raves. »
Patrick Parisot, maire de Plaudren, est plutôt excédé. Il a appris,
vendredi, qu'une nouvelle rave party était prévue sur la commune, ce
week-end.

Selon les informations recueillies par le premier magistrat de Plaudren, cette manifestation, intitulée Halloween party Fuckin'fat boys, serait organisée par le collectif Psychotik BZH, sur un terrain privé à Talhouët-Penderff, route de Plumelec.

«
Nous sommes des personne qui aimons faire la fète nous aimons faire
plaizir aux gens en leur ofrant des soirées gratuites et libres de
faire se qu'ils veulent »
, (sic) dit ce collectif sur son blog.

« 4 e fois qu'il nous faitle coup »

Cette « party »
ne devrait pas réunir plus de cinq cents personnes. Ce qui ne nécessite
pas de déclaration préalable en préfecture. Seulement une information
qui aurait été déposée vendredi.

Patrick Parisot, qui ne l'a
appris que fortuitement, a rencontré le propriétaire du terrain qui
loue cette parcelle et qui, bien entendu, n'entend pas revoir la
question. « J'ai loué mon terrain », se borne-t-il à me répondre. « C'est
la quatrième fois depuis 2009 qu'il nous fait le coup. Ça va comme ça.
C'est complètement irresponsable. Il y a des élevages dans le secteur
et les enceintes portent le bruit à des kilomètres à la ronde.
Inadmissible. Il est temps que tous les élus se mobilisent contre ces
nuiseurs »
, se fâche tout rouge Patrick Parisot, impuissant. « C'est d'autant plus rageant, qu'il n'y a toujours pas eu de suite à la plainte que j'avais déposée en 2010. »

Patrick
Parisot, déjà aussi confronté à l'organisation d'un technival autorisé
par la préfecture les 16 et 17 octobre 2009 sur un autre terrain de la
commune, rappelle qu'il avait interpellé le préfet du Morbihan sur ce
sujet, lors du congrès des maires, en octobre 2010 à Lorient. « Il m'avait tout simplement répondu qu'il en tenait compte, mais qu'il ne pouvait rien faire... »

Le maire réuni le bureau des adjoints ce samedi, en matinée.




Paru le 29/10/2011
Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Plaudren-ne-veut-pas-devenir-la-capitale-morbihannaise-des-raves-_56157-avd-20111029-61574572_actuLocale.Htm

\\\===///\\\===///


Vaucluse: un mort lors d'une fête techno

AVIGNON (AP) — Un homme de 29 ans est mort dimanche lors d'une rave
party organisée à Flassan, une petite commune voisine de Carpentras
(Vaucluse), a-t-on appris lundi de source proche de l'enquête.

Le jeune homme, originaire de Martigues (Bouches-du-Rhône), a
succombé à un malaise. Il avait parcouru plus d'une heure de rroute
pour venir participer à cette fête techno dans le bois de Flassan. Les
pompiers de Carpentras ont tenté en vain de le ranimer.

La brigade de gendarmerie de Mormoiron a été chargée de l'enquête.
Elle devra déterminer les circonstances précises de la mort. La piste
d'une surdose est pour l'heure privilégiée, précise-t-on de même
source. AP

Publié le 31/10/2011
Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20111031.FAP7286/vaucluse-un-mort-lors-d-une-fete-techno.html

\\\===///\\\===///

Vaucluse : un jeune homme décède lors d'une rave party

Un homme âgé de 29 ans est décédé dimanche lors d'une rave party dans le vaucluse après avoir consommé, vraisemblablement, des produits illicites.


Un homme âgé de 29 ans est décédé dimanche lors d'une rave party dans
le Vaucluse après avoir consommé, vraisemblablement, des produits
illicites.


Un jeune homme de 29 ans est décédé dimanche après-midi alors qu'il
participait, avec une centaine de personnes, à une rave party à Flassan
(Vaucluse) après avoir vraisemblablement «absorbé des produits
illicites», a indiqué la gendarmerie. Un examen médical doit être
pratiqué ce lundi pour déterminer les causes exactes de sa mort.

L'enquête a été confiée à la compagnie de gendarmerie de Carpentras.


Les pompiers sont intervenus peu après 17h pour «quelqu'un en
détresse», a indiqué le centre opérationnel départemental
d'intervention et de secours du Vaucluse. Originaire de Martigues
(Bouches-du-Rhône), le jeune homme était en arrêt cardiaque à l'arrivée
des secouristes, qui n'ont pu le ranimer.


La victime participait avec une centaine de personnes à une rave party
sur un terrain privé à Flassan, commune située au pied du Mont Ventoux,
à vingt kilomètres à l'est de Carpentras. La rave party, qui avait
débuté samedi soir, s'est poursuivie dans la journée de dimanche.
L'organisation de cette fête a été découverte lors d'un contrôle
inopiné. «Sur place, il y avait une association, la rave party était
encadrée», a précisé la gendarmerie.

Source : http://www.leparisien.fr/faits-divers/vaucluse-un-jeune-homme-decede-lors-d-une-rave-party-31-10-2011-1695232.php
Paru le 31/10/2011

\\\===///\\\===///

La rave-party excède riverains... et défenseurs de la nature




C'est
devenu une vraie habitude le week-end. Les teufeurs investissent la
Crau près du rond point de la Fossette à Fos pour leur rave-party. Les
riverains ne sont plus seuls à montrer leur colère, les défenseurs de
l'environnement montent aussi au créneau"Boum-Boum-boum-boum-boum-boum".
A Fos on est habitué au bruit incessant causé par les rave-parties
plusieurs week-end pendant l'année. Samedi soir et dimanche soir le son
de la techno pouvait même être entendue jusqu'à Istres. Les riverains
en ont marre. On a déjà eu l'occasion d'en parler. Mais désormais ils
ne sont plus les seuls à demander le départ des raves. Ce matin Hervé
Rico était en direct de la rave party de Fos à 7h et 8h dans le journal
de maritima radio. Il a rencontré sur place plusieurs défenseurs de
l'environnement rassemblés pour protester contre la rave party. Selon
un des manifestants : "on n'a rien contre les raves qui sont
devenus des phénomènes de société, mais il ne faut pas de rave à cet
endroit, pas sur un territoire aussi fragile que la Crau, un territoire
à protéger
. La rave est très sale alors que c'est une une zone naturelle ou des gens travaillent, où il y a des éleveurs et des chasseurs."
Les manifestants se sont rassemblés près du rond point de la Fossette
mais sans perturber la circulation sur cette route entre Arles et Fos.


Des CRS sont aussi arrivés ce matin sur les lieux en plus des policiers
déjà présents car après 2 jours de fête il reste toujours un peu de
monde à la rave. Une centaine de voitures étaient encore stationnées
sur place ce matin. Selon Hervé Rico, les derniers raveurs ont prévu de
partir mardi matin.

Paru le 31/10/2011
Source : http://www.maritima.info/actualites/faits-divers/fos-sur-mer/1657/la-rave-party-excede-riverains-et-defenseurs-de-la-nature.html

\\\===///\\\===///

Rave party à Fos. Une manifestation sur place

les derniers raveurs assurent vouloir rester jusqu'à mardi

free party



Une
rave party a une nouvelle fois investi un terrain de la Crau au niveau
du rond point de la Fossette entre Fos et Port St Louis. Une rave bien
bruyante, entendue sans problème sur Istres, et qui a une fois de plus
excédée les riverains. Hervé Rico était en direct de la rave dans le
journal de 7h sur maritima radio. Il a notamment expliqué que des
défenseurs de la nature, élus et responsables d'associations, ont
commencé à se rassembler sur place pour dénoncer une "rave très sale dans une zone naturelle ou des gens travaillent, où il y a des éleveurs et des chasseurs."

Publié le 31/10/2011
Source : http://www.maritima.info/depeches/faits-divers/fos-sur-mer/7845/rave-party-a-fos-une-manifestation-sur-place.html

\\\===///\\\===///


Ain.
Les gendarmes saisissent le matériel de la rave-party du Grand Colombier


Un millier de « teufeurs » avaient débarqué, samedi soir, au col de la biche, dans le massif du grand colombier.  photo vincent lanier

Un
millier de « teufeurs » avaient débarqué, samedi soir, au col de la
Biche, dans le massif du Grand Colombier. Photo Vincent Lanier


Corbonod. La rave-party sauvage a pris fin hier. Les organisateurs ont été entendus par les gendarmes.


La fête est finie. Mais elle aura quand
même duré quarante-huit heures sur le domaine de ski de Sur-Lyand, un
plateau à 1 300 mètres d’altitude. Grosses enceintes installées à même
le sol, forêt de tentes et de bâches colorées, le massif du Grand
Colombier accueillait, depuis samedi soir, un bon millier de « teufeurs
» venus de très loin, d’Auvergne et même du Midi, pour une « Halloween
party » sauvage.

Ils avaient commencé à converger samedi aux
alentours de 22 heures vers la montée du col de la Biche, et malgré
l’intervention rapide d’un gros contingent de gendarmes, les « teufeurs
» avaient réussi à s’implanter sur le site. Certains avaient même gravi
à pied les mille mètres de dénivelé.

Les militaires de la
compagnie de Belley, renforcés par leurs collègues de tout le
groupement de l’Ain, avaient alors bloqué les deux routes permettant
d’accéder aux sites, refluant les retardataires, puis contrôlant tous
ceux qui repartaient.

Toute la journée d’hier, ils ont multiplié les procédures pour conduite en état alcoolique ou sous l’emprise de stupéfiants.

En fin d’après-midi, il restait entre deux et trois cents personnes sur le site.

Finalement,
en début de soirée, des discussions, pas toujours amicales, ont été
entamées avec les organisateurs présumés de la rave-party, qui seraient
venus de Savoie. Ils ont été informés (mais ils le savaient déjà !) que
leur matériel de sonorisation devait être saisi sur instruction du
parquet de Bourg-en-Bresse. L’organisation sans autorisation d’un
rassemblement de plus de cinq cents personnes est, en effet, une
contravention de cinquième classe.

Paru le 31/10/2011
Source : http://www.leprogres.fr/ain/2011/11/01/les-gendarmes-saisissent-le-materiel-de-la-rave-party-du-grand-colombier

\\\===///\\\===///


Cinq organisateurs de la rave-party sauvage sont convoqués en justice


Samedi soir, près d’un millier de « teufeurs » s’étaient installés sur le plateau de sur-lyand, à 1 300 mètres d’altitude, dans le massif du grand colombier, pour écouter de la musique techno . photo vincent lanier

Samedi
soir, près d’un millier de « teufeurs » s’étaient installés sur le
plateau de Sur-Lyand, à 1 300 mètres d’altitude, dans le massif du
Grand Colombier, pour écouter de la musique techno . Photo Vincent
Lanier


/

Corbonod. Les gendarmes ont saisi le matériel et
cinq membres de l’organisation de la rave-party, qui avait débuté
samedi soir, seront jugés. Une cinquantaine d’infractions ont aussi été
constatées, notamment la possession de drogue.


Dans la nuit de lundi à mardi, jusqu’à
une heure du matin, les gendarmes de la compagnie de Belley ont fait
évacuer les derniers « teufeurs » et ont procédé à la saisie de
l’imposant matériel de sonorisation qui a servi à organiser cette
rave-party sauvage.

Aucune autorisation n’avait, en effet, été
demandée en préfecture. Mais samedi, vers 22 heures, des dizaines de
véhicules ont commencé à affluer vers le massif du Grand Colombier,
avant qu’un imposant dispositif de gendarmerie ne vienne couper les
deux accès au col de la Biche, sur les hauteurs de Corbonod. Dimanche,
un hélicoptère a également survolé le site. Les nouveaux arrivants
étaient reflués, mais un bon millier de « teufeurs », parfois à pied, a
pu s’installer sur le plateau pour écouter de la musique techno à plein
volume.

Le secteur n’est certes pas habité, mais l’organisation
de ce genre d’événements est contrôlée. La mort d’un garçon de 29 ans,
dimanche, dans une rave-party dans le Vaucluse, est venue rappeler les
dangers de ces rassemblements, où la drogue circule librement.

Les
gendarmes de Belley, aidés par leurs collègues de tout le groupement de
l’Ain, ont d’ailleurs constaté une cinquantaine d’infractions,
détention de drogue, conduite sous l’emprise de l’alcool ou de
stupéfiants.

Ils ont également identifié cinq membres de
l’organisation de la rave, venus de Haute-Savoie. Ils seront jugés en
janvier prochain par le tribunal de police de Belley pour ce «
rassemblement à caractère festif sans autorisation préalable ».

Paru le 01/11/2011
Source : http://www.leprogres.fr/ain/2011/11/02/cinq-organisateurs-de-la-rave-party-sauvage-sont-convoques-en-justice




Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires