Freeparty dans une ferme abandonnée

 

PAVANT (Aisne). Des centaines de fêtards ont pris possession
d'un corps de ferme inhabité, dans  le Sud de l'Aisne, le temps d'une
nuit. Les forces  de l'ordre  les attendaient au tournant.

<

 

PAVANT (Aisne). Des centaines de fêtards ont pris possession
d'un corps de ferme inhabité, dans  le Sud de l'Aisne, le temps d'une
nuit. Les forces  de l'ordre  les attendaient au tournant.

LA
jeune fille plisse l'œil sous le soleil de midi. « On est dans quelle
commune ? », demande-t-elle aux gendarmes qui sont en train de la
contrôler. « Pavant », rétorque le militaire. « C'est un très joli
coin… » commente la « teufeuse », avant de remonter avec ses amis dans
la voiture, immatriculée dans les Yvelines. Un coin idéal pour une
rave-party. Ce week-end encore (voir l'union du 19 avril dernier), une
ferme inhabitée a de nouveau servi de terrain à jeu à plusieurs
centaines d'amateurs de techno. Entre trois et quatre cents fêtards ont
labouré la cour de la propriété. Des jeunes venant principalement de la
région parisienne, voire d'autres régions.
Le rassemblement a
commencé au milieu de la nuit de samedi à dimanche. Sur place,
l'ambiance était plutôt du genre bon enfant, détendue et le volume
sonore… élevé ! Des murs d'enceintes crachaient, en effet, des décibels
à plein régime. Trois installations de ce type, avec un DJ derrière
chacune d'entre elles, se trouvaient sur le site.
Les réjouissances
se sont poursuivies jusqu'au lendemain midi. La manifestation s'est
déroulée sans incident notable. Néanmoins, le temps de l'événement, les
gendarmes castels étaient sur le pied de guerre. Les militaires du
Psig, des brigades de Château-Thierry et de Charly-sur-Marne
surveillaient les abords du site. Plus d'une centaine de personnes a
été contrôlée à la sortie de la rave. Le flair des « chiens stups » du
groupe d'intervention cynophile de Saint-Quentin a été mis à profit
pour détecter la possession de substances illicites. Le jack-russel
dédié à la tâche a marqué à plusieurs reprises. Les consommateurs
concernés ont vu leurs « produits » confisqués…

http://www.lunion.presse.fr/media/imagecache/article-taille-normale/protec/2010-10/2010-10-04/201010044ca947b4d7273-0.jpg

Publié le 04/10/2010
Source : http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/rave-party-illegale-dans-une-ferme-abandonnee
Post : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.




Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires