Rav'vue de Presse Quoi de neuf ce week-end??

 

Deux jeunes hommes ont été condamnés, vendredi par le tribunal
correctionnel de Narbonne, à six mois de prison ferme et 10 mois de
prison avec sursis. En mai, ils avaient été interpellés dans le
Narbonnais au reto

 

Deux jeunes hommes ont été condamnés, vendredi par le tribunal
correctionnel de Narbonne, à six mois de prison ferme et 10 mois de
prison avec sursis. En mai, ils avaient été interpellés dans le
Narbonnais au retour d'un teknival dans l'Ariège.

<balise_article_texte>La
main dans le sac. Un sac bien rempli. Cocaïne, cannabis, herbe, LSD,
amphétamines... On ne peut pas dire que Thibaut, 28 ans, originaire de
Châteauroux dans l'Indre, et Baptiste, 27 ans, de Provins en
Seine-et-Marne, aient lésiné sur les moyens. Les gendarmes les ont
interpellés le 3 mai dernier sur l'aire de Vinassan sur l'A9. Les deux
toxicomanes revenaient d'une "rave party "organisée dans l'Ariège, à la
Tour de Crieu.
Amphétamine, LSD, cocaïne... Vendredi, ils devaient répondre d'usage, transport, détention et cession de stupéfiants, devant le tribunal correctionnel


de Narbonne. Thibaut en état de récidive légale n'en est pas à son coup
d'essai. Actuellement sous curatelle, car dépressif, il compte huit
condamnations, notamment pour des vols, des conduites sans assurance,
des contrefaçons et des infractions relatives aux stupéfiants. Son
acolyte n'avait, lui, jamais eu à faire à la justice. C'est désormais
chose faite. Tous deux reconnaissent les faits, sans difficulté.
Penauds, à peine audibles à la barre, ils jurent qu'on ne les y
reprendra pas. La présidente Sylvie Duez leur demande de raconter leur
équipée. Thibaut, le plus expérimenté, prend la parole : "Au
teknival, on a volé un sac à un mec qui dormait par terre. Dedans, il y
avait toutes ces drogues. Là-bas, on en a revendu, on en a consommé,
puis on est parti. Et, c'est sur la route du retour qu'on s'est fait
contrôler".
Dans le sac, les gendarmes retrouveront, entre autres,
13 grammes de cocaïne, 40 grammes de cannabis, 358 buvards de LSD, 278
grammes d'amphétamines, 10 grammes d'herbes... Et 485 euros en liquide
cachés sous le volant, certainement le produit de leur trafic.
Il vit avec le RSA et achète des stupéfiants Thibaut
avoue consommer du cannabis depuis l'âge de 13 ans et de la cocaïne
depuis l'âge de 16 ans. Il vit du RSA et dépense 150 euros par semaine
pour assouvir son vice. Comment vous débrouillez-vous interroge le
tribunal ? "Je revends", confesse le prévenu. Voilà qui est
clair. Le concernant, le procureur de la République, Marie-Hélène
Vétro, requiert la peine plancher, quatre ans de prison dont 30 mois
avec sursis. Pour Baptiste, qui dit ne pas consommer régulièrement de
stupéfiants, elle demande un an de prison dont six mois avec sursis. "Des peines totalement disproportionnées", pour leur avocat, M e Pierre Charpy. "Thibault
est en état de récidive légale pour l'usage car il a écopé voilà
quelques mois d'une amende de 200 euros... C'est dire ! Son camarade,
lui, n'a jamais fait parler de lui et on requiert une peine de prison
ferme. C'est incompréhensible !"
Jugement : Thibault est condamné
à deux ans d'emprisonnement dont 18 mois avec sursis, une mise à
l'épreuve de deux ans et à 500 euros d'amende, Baptiste écope, lui, de
10 mois de prison avec sursis et d'une peine d'amende identique. Le
premier est sorti libre du Palais de Justice, tout comme son ami, car
le mandat de dépôt n'a pas été délivré. Thibault et Baptiste ont quitté
le prétoire, en affichant un large sourire.

Paru le 26/09/2010
Lien : http://www.lindependant.com/articles/2010-09-26/ils-revenaient-d-une-rave-avec-des-drogues-en-tout-genre-254214.php

_________________________________________________________________

Deux cents jeunes participent à une "rave" sur le plateau de Lacamp

Près de 200 jeunes ont participé à une rave-party qui s'est
tenue ce week-end, sur le plateau de Lacamp, à Labastide-en-Val, en
terrain domanial. Les festivités ont débuté samedi soir, vers 19 h,
pour s'achever hier soir, vers la même heure. La gendarmerie nationale
a mené sur place quelques contrôles routiers, ne constatant que des
infractions au Code de la route. La manifestation s'est déroulée sans
incident. Les participants venaient essentiellement des départements de
l'Aude, des Pyrénées-Orientales et du Tarn.

Paru le 27/09/2010
Lien : http://www.lindependant.com/articles/2010-09-27/deux-cents-jeunes-participent-a-une-rave-sur-le-plateau-de-lacamp-254908.php

_________________________________________________________________

Cinq arrestations et des saisies de drogues lors d'une rave party sauvage

Alertés vers 8 h 30 par le garde chasse du secteur de Brebières -
Quiéry-la-Motte, les gendarmes ont mené une opération dimanche à
Quiéry-la-Motte, sur un terrain privé des usines Renault Douai, à
proximité de la zone des Béliers de Brebières. Une trentaine de jeunes
belges, néerlandais et nordistes (Haubourdin, Villeneuve-d'Ascq,
Coutiche) s'étaient illégalement installés dans la nuit non loin de la
voie ferrée pour faire la fête. Certains sont étudiants aux beaux-arts
de Tournai, en Belgique.

Le périmètre a été bouclé et les raveurs ont pu être encerclés et
contrôlés par les gendarmes de Vimy, de Vitry-en-Artois, du peloton de
surveillance et d'intervention et de la brigade de recherches. Un
maître-chien était aussi présent.

Outre le mur d'enceintes (le sound system), les jeunes avaient installé des tentes, un petit chapiteau et deux groupes électrogènes.

Ils avaient même mis en place une sorte de comptoir permettant aux fêtards d'acheter des drogues.

Plusieurs grammes de speed et de cannabis ont été saisis, ainsi
que des space cakes (des gâteaux confectionnés au cannabis). Cinq
personnes ont été interpellées pour détention de produits stupéfiants.

Dimanche vers 15 h, les raveurs ont été priés de quitter les lieux, une fois les alcoolémies contrôlées.

Paru le 27/09/2010

Lien : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Arras/actualite/Secteur_Arras/2010/09/28/article_arras-lavoixdunord-fr.shtml

_________________________________________________________________

Une free-party test à Rennes

http://www.ouest-france.fr/photos/2010/09/26/100926120403075_23_000_apx_470_.jpg

Une free-party rassemble, jusqu'à ce midi, quelque 1
500 jeunes sur une zone bitumée du site de la Prévalaye. Si aucun
incident majeur n'est constaté, elle pourrait devenir annuelle.

18
h, samedi. Alors que, comme convenu, les trois murs de sons crachent
leurs premiers décibels, une délégation de trois élus rennais s'invite
à la fête, se mêle aux teufeurs...

Ne
manquent plus que les discours et le ruban inaugural ! Déjà, en fin de
matinée, un musicologue, teufeur de la première heure dans les années
1990, avait tenu, sous une tente, une conférence savante sur la musique
techno, « les utopies et les valeurs » du mouvement.

Simple vernis pour s'acheter une respectabilité ? « Non, assure Christophe de « Technotonomy », association qui participe à l'encadrement de free-party. Les rassemblements sauvages, spontanés existeront toujours. » Celui
qui a lieu, ce week-end à Rennes, est dans les cartons depuis des mois,
a fait l'objet d'une préparation minutieuse, en lien étroit avec les
services de la Ville. « Une première, se réjouit Christophe. En
général, nos relations avec les élus locaux sont très tendues. Ça se
passe mieux avec les préfectures. »

« Pas des voyous ! »

Le
terrain retenu est bitumé. Pas l'idéal pour le confort, mais plus
facile d'entretien (il faut penser au nettoyage du lendemain). De
hautes barrières l'enserrent de toutes parts, un parking balisé est
prévu à l'écart, des stands de saucisses-frites permettent de se
restaurer, tandis qu'une cinquantaine de bénévoles veillent au grain et
que six secouristes font des rondes permanentes...

Bref, la free-party ressemble de plus en plus à n'importe quel festival, loin de l'anarchie des débuts. «
Nous savons nous prendre en main, organiser des événements, assure,
talkie-walkie à l'oreille, une jeune femme issue de l'un des neuf
collectifs de raveurs d'Ille-et-Vilaine. On n'est pas forcément que des
voyous ou des drogués. »

Cette première free « officielle »
accueillait aussi, jusqu'à 1 h cette nuit, des groupes de rock plus
traditionnels (avec des instruments), un magicien, une exposition, un
atelier maquillage... « Tous ces artistes ne sont pas payés, note
Christophe. Pas plus que les cinquante Dj's qui vont se relayer toute
la nuit. L'amateurisme et la gratuité pour tous sont fondamentaux. Ils
évitent toute sélection par l'argent et offre un libre accès à la
culture. »

L'essentiel de l'esprit des free-party serait donc préservé. Les élus rennais, eux, retiennent un dialogue constructif avec «
des gens sérieux qui sont dans le partage de la culture techno,
laquelle doit trouver sa place au même titre que d'autres événements
culturels, »
note René Jouquand, l'adjoint à la culture, présent
hier soir sur le site. La free rennaise pourrait donc devenir un
rendez-vous annuel, le dernier week-end de septembre. Si tout se passe
bien, jusqu'au bout de la nuit.

Paru le 27/09/2010

Lien : http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Une-free-party-test-a-Rennes_8619-1525476_actu.Htm

_________________________________________________________________


Hennemont : les fêtards contrôlés


Certains l’appelleront « rave-party » d’autres simplement une soirée
entre portes. La fête a réuni une soixantaine de personnes samedi soir,
dans un champ, en retrait du village d’Hennemont. Le tout avec
l’autorisation de son propriétaire.

Avant la fête, entre 21 h et 23 h et en after aussi, de 9 h à 11 h
30 le lendemain, une opération de contrôle a été menée par l’équipe
cynophile stups de Verdun et les gendarmes de la communauté de brigades
d’Etain, sur réquisitions du procureur de la République.

Sur douze véhicules et 21 personnes, les militaires ont relevé deux
infractions : une conduite de véhicule sous l’emprise de stupéfiants
(après tests salivaires) et un défaut de port de ceinture.

Les deux hommes, âgés d’une trentaine d’années, l’un SDF et l’autre
résidant à Bar-le-Duc, répondront bientôt de leurs actes devant la
justice.

Paru le 27/09/2010

Lien : http://www.estrepublicain.fr/fr/fil-info/info/3857156-Hennemont-les-fetards-controles-a-la-sortie-de-la-rave

_________________________________________________________________

Post : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.




Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires