L'association Aktiv ton corps events défend son projet

 

«Ce que l'on organise n'a rien à voir avec le Teknival. » Jonathan
Morand est membre de l'association sparnacienne Aktiv ton corps events.
Cet habitant de Marigny est une cheville ouvrière de l'organisation du
Free Mind O

 

«Ce que l'on organise n'a rien à voir avec le Teknival. » Jonathan
Morand est membre de l'association sparnacienne Aktiv ton corps events.
Cet habitant de Marigny est une cheville ouvrière de l'organisation du
Free Mind Outdoor Festival, le « concert de musique électronique »,
précise-t-il, qui devait se dérouler le samedi 16 octobre dans un champ
d'Angluzelles-Courcelles.

http://www.lunion.presse.fr/media/imagecache/article-taille-normale/protec/2010-10/2010-10-09/201010094cafdf5e69e64-0.jpg


4 000 personnes attendues
Cette
soirée devait rassembler, selon Jonathan Morand, « des disc-jockeys
venus de toute l'Europe, des pointures du genre, et 3 500 à 4 000
personnes maximum ». Trois scènes sous chapiteaux devaient être
montées. Mais le rendez-vous a été annulé, le propriétaire du champ
ayant retiré son autorisation il y a un peu plus d'une semaine.
«
Je comprends la décision du propriétaire qui a fait l'objet de
pressions, indique Jonathan Morand, le maire d'Angluzelles a une
responsabilité dans cette annulation, nous aurions pu organiser cette
soirée en bonne intelligence avec les chasseurs. »
Terminé le Free
Mind Outdoor Festival, « mais nous préparons un autre événement au
printemps prochain dans le secteur ». Le jeune homme comprend les
réticences de certains habitants du Sud-Ouest marnais, qui ont en
mémoire les trois Teknivals qui se sont déroulés sur l'ancien aérodrome
de Marigny.
« Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même
panier, souligne Jonathan Morand, je suis un jeune du pays et je
souhaite organiser quelque chose dans ma région, nous voulons faire des
choses structurées, dans un cadre légal. » Il se considère comme un
organisateur de véritables spectacles, pas un adepte des soirées
illégales. Et il attend que riverains et élus jugent sur pièce.
« Que les gens viennent voir »

« Qu'on nous laisse faire une soirée et tout le monde pourra constater
que l'organisation est carrée et que les gens qui viennent sont ceux
qui fréquentent les discothèques », insiste-t-il, ne versant pas pour
autant dans l'angélisme, « nous avons des vigiles lors des concerts et
il n'y a pas de drogue, remarque-t-il. Après, en dehors de la salle,
les gens font ce qu'ils veulent. »
« Notre organisation tient la
route », conclut-il. Cela sera-t-il suffisant pour convaincre ? Et pour
que le rendez-vous que compte organiser l'association au printemps
prochain ait lieu ?
Guillaume TALLON

Publié le 09/10/10
Source : http://www.lunion.presse.fr/article/culture-et-loisirs/lassociation-aktiv-ton-corps-events-defend-son-projet-%C2%AB-notre-organisatio
Post : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.




Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires