Une campagne contre le scandale des free-party

 

Communiqué de presse - Vendredi 4 Novembre 2005 - APPEL AU MINISTRE DE LA SANTE S - candalisés par la montée vertigineuse de la consommation d'ecstasy par la jeunesse dans les rave parties, les scientologues se mobilisent et demandent au M

 

Communiqué de presse - Vendredi 4 Novembre 2005 - APPEL AU MINISTRE DE LA SANTE S - candalisés par la montée vertigineuse de la consommation d'ecstasy par la jeunesse dans les rave parties, les scientologues se mobilisent et demandent au Ministre de la Santé de prendre les dispositions pour faire cesser cette dramatique augmentation.Les militants de l'association de prévention "Non à la Drogue, Oui à la Vie" tiendront un stand d'information exceptionnel sur les dangers de l'ecstasy sur le Vieux port de Marseille, ce samedi 5 Novembre à 10 heures. Ils invitent les marseillais à se joindre à eux et à signer la pétition pour enjoindre le Ministre de la Santé de passer à l'action.



Selon le responsable local de l'association, Robert Galibert " Bien naïf celui qui peut encore ignorer que les rave parties ont été "inventées" par des dealers qui en tirent un profit considérable ! Et pourtant cette drogue illégale qui est supposée faire "planer" nos ados n'est autre qu'un poison. Mélangée à l'alcool, l'ecstasy peut être fatale."



Les accidents dus à la prise d'ecstasy et répertoriés sont montés en flèche de 1600% depuis qu'elle est devenue une drogue de rave ou de danse club. Entre 1995 et 2001, le nombre d'adolescents consommant de l'ecstasy a augmenté de 140 %.



92 % d'entre eux se dirigent ensuite vers des drogues type amphétamines, héroïne ou cocaïne... et deviennent accros...



"Aujourd'hui, plus de 50 % des familles risquent de voir leur descendance s'engouffrer dans cette infernale spirale" ajoute Robert Galibert, "Parents, que ce soit aujourd'hui ou demain, vos enfants sont des clients pour les discothèques... informez vous, parlez à vos enfants, passez du temps avec eux, soyez à l'écoute de leurs problèmes".



Depuis plus de 10 ans, Robert Galibert et son équipe se battent contre ce redoutable fléau. Vous les trouverez sur leur stand dans la vielle ville chaque samedi. Plus de 100 000 livrets d'information ont été remis au public marseillais. Grâce à leur persévérance, plusieurs centaines, voire milliers de parents ont appris comment repérer les premiers symptômes et combien d'ados, après avoir été informés ont ensuite "décroche"?



Les scientologues invitent les marseillais à les rejoindre samedi sur le Vieux port pour faire réagir le ministre de la Santé à la hauteur du drame qui se prépare pour la nouvelle génération. Une campagne d'information de grande envergure et un contrôle efficace de la distribution dans les danse clubs.Pour plus d'informations: www.nonaladrogue.org




Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires