TRANS Off 2006 : un dossier déposé en préfecture

 

Le salon dedié au trans off 2006 ici



Le collectif Korn'g'Heol a déposé un dossier en préfecture afin d'organiser une rave-party en marge des Trans Mus

 

Le salon dedié au trans off 2006 ici



Le collectif Korn'g'Heol a déposé un dossier en préfecture afin d'organiser une rave-party en marge des Trans Musicales qui doivent se dérouler du 7 au 9 décembre à Rennes.



Rave-party : un dossier déposé en préfecture

Le collectif de sound-systems Korn'g'Heol se propose d'organiser une rave en margedes Trans les 7, 8 et 9 décembre. Rien n'est encore fait.
« Nous avons collectivement intérêt à ce que cette rave, si elle doit avoir lieu, se passe dans les meilleures conditions. » Stéphan de Ribou, directeur de cabinet du préfet, résume prudemment l'état d'esprit général. Riverains, mairie, préfecture, raveurs : personne n'a envie de revivre les affrontements en centre-ville qui ont ponctué la dernière édition des Trans Musicales. Alors tout le monde s'est mis autour de la table. Des réunions régulières avec les services de l'État, avant et après l'été, ont amené le collectif Korn'g'Heol à déposer lundi soir, en préfecture, un dossier en vue de l'organisation d'une rave en marge des Trans, sur un terrain mis à disposition par la Ville, à la Prévalaye. Les Trans Musicales doivent se dérouler les 7, 8 et 9 décembre. Korn'g'Heol demande une autorisation portant du vendredi 14 h au dimanche 14 h.


Les raveurs ne crient pas victoire pour autant. La préfecture a un mois pour statuer et son directeur de cabinet garde une prudente réserve : « Nous allons étudier le dossier, vérifier que les conditions de sécurité sont suffisantes pour que la rave se déroule dans de bonnes conditions et nous statuerons dès que nous le pourrons. Nous ne souhaitons pas spécialement attendre le dernier moment », annonce posément Stéphan de Ribou. L'an dernier, Bernadette Malgorn, l'ancienne préfète, avait annoncé l'interdiction de la manifestation trois jours avant le début des Trans, arguant que le terrain du Pré-Namet n'offrait pas de garanties de sécurité suffisantes et que le collectif n'avait pas fait le nécessaire en termes d'organisation des secours.


Un autre terrain proposé


Si, pour l'instant, le bébé se présente bien, l'expérience oblige donc à la plus grande prudence. Il y a du changement cependant. Le terrain proposé par la mairie n'est pas le même. « Il semble meilleur », lâche le directeur de cabinet. Chacun a fait des efforts pour comprendre la démarche de l'autre. À la préfecture, on parle de « contexte dépassionné », en refusant toutefois que l'ancienne préfète endosse à elle seule les blocages rencontrés l'an dernier. « Il ne faut pas personnaliser la décision, c'est une erreur. »



L'association Adrénaline, née des États généraux de la fête, a joué les médiateurs auprès de Korn'g'Heol, par l'intermédiaire de Benoît Careil. « Un collectif de bénévoles ne peut pas assumer seul le rôle d'organisateur. Et l'esprit des free, c'est justement que chacun est responsable de lui-même. L'idée, c'est de partager la responsabilité du rassemblement. » La préfecture, elle, parle plutôt « d'éventuel accompagnement ». Les sound-systems de l'Ouest, représentés en majorité par Korn'g'Heol, devraient s'engager à respecter une ligne de bonne conduite, les horaires de début et de fin, l'organisation du nettoyage du site, la présence d'associations de premiers secours et de prévention des risques...



Reste des questions en suspens : l'an dernier, la préfecture avait demandé au collectif une attestation d'assurance pour la rave-party. Korn'g'Heol devait aussi s'engager sur un devis pour régler les associations de secours. Or dans une rave, les participants donnent ce qu'ils veulent. Difficile de chiffrer à l'avance leur participation. Si la rave a lieu, 15 000 personnes environ sont attendues. « Les raveurs ont juste envie d'un grand moment de fête. Le plus important : arriver jusqu'au bout, dans un dialogue intelligent », conclut le représentant d'Adrénaline.



Aurélie LEMAÎTRE. ( Ouest-France - mercredi 08 novembre 2006 )




Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires