Teknival 1er Mai 2008

 





Le salon dedié

 





Le salon dedié au teknival du 1er mai 2008 ici





LE COLLECTIF DES SOUND SYSTEM FRANCAIS


Communique du 28 avril 2008



UN TEKNIVAL D'ÉTAT !



Devant l'annonce faite par l'État de la tenue d'un teknival à Crucey, le Collectif des Sound Systems français se voit dans l’obligation de réagir.

Ce rassemblement est organisé à l'initiative de l'État (qui pourtant dit le subir), non seulement sans concertation avec nous mais en concurrence directe avec le teknival que nous soutenons.

En effet, après cinq ans de négociations, la situation du mouvement techno libre et non-commerciale ne nous parait pas avoir évolué. Nous avons largement fait la preuve de notre bonne volonté et ne voulons plus nous satisfaire de simples promesses.

Nous avions demandé, pour accepter la participation de l'État à l'organisation de ce teknival, des engagements clairs par écrit des ministères concernés, notamment en ce qui concerne l’élaboration d’un planning concret à court terme (6 mois) ayant vocation à favoriser la culture amateur non commerciale (petit festival indépendant ; free-party ; teknival et toutes formes de manifestations festives et culturelles).


Nous avons de plus demandé que cette différence culturelle soit reconnue et soutenue par la Loi et par l’implication de plusieurs ministères dans différents domaines :


– le Ministère de la Culture, pour la reconnaissance de la culture artistique amateur non commerciale ;

– le Ministère de la Justice, pour veiller au respect de l'application de la loi par les préfets et les autorités territoriales ;

– le Ministère de la Santé, car le mouvement tekno est le seul et le premier à avoir ouvert ses portes à la Réduction des Risques liés aux pratiques festives et à l'éducation à la santé, RDR dans le cadre de laquelle nous souhaitons une réelle articulation sanitaire respectueuse de la personne dans le cadre de tous les évènements festifs de grande importance ;

– le Ministère de la Jeunesse et du Sport, en tant que ministère chargé de la vie associative.



En l’absence d’engagements clairs, nous avons annoncé au Ministère de l'Intérieur notre intention de nous passer de lui pour la gestion de ce teknival. Le Ministère de l'Intérieur cherche, par voie de presse, à organiser son propre événement, afin d'empêcher la tenue d'un teknival géré par les acteurs du mouvement techno. Quant l'État se met à organiser des Teknival contre l'avis des Sound Systems, le monde tourne à l'envers !

Cette tentative de mainmise étatique sur les événements culturels n’est pas acceptable.


Nous tenons donc à vous informer que le teknival du premier mai soutenu par le Collectif des Sound Systems français est maintenu dans un lieu encore tenu secret mais éloigné de la Normandie. Il commencera jeudi 1er mai au soir et doit durer jusqu'à dimanche 4 mai 2008.


Le teknival organisé par l'état n'est de plus pas plus légal que celui que nous défendons à faire. N'ayant pas fait de déclaration préalable 1 mois avant minimum, la demande n'est donc juridiquement pas recevable, et jurisprudence à été rendu en ce sens par la cour administrative d'appel de Nantes, ce 8 avril 2008, en condamnant l'état pour réquisition illégale de l'aérodrome de Vannes.


Par ailleurs, l'événement organisé par le Ministère de l'Intérieur à Crucey se fera sans aucune médiation entre l'État et les participants, et en l'absence de la majorité des associations de Réduction des risques liées aux pratiques festives qui, solidaires de nos revendications, seront présentes sur le teknival non-étatique.

Que l'État prenne ses responsabilités d'organisateur et ne prétende pas subir ce qu'il organise !



Le Collectif des Sound Systems Français



Petit historique "subjectif" pour mieux comprendre :


2003 et 2004 les sons tentent le legal pour avoir des autorisations de Free en echange, peu de Sons en obtiendront au final..


2005 le ministere alors dirige par Villepin ne repond plus, ni pour le tekos ni pour les negos. On envoi alors une lettre aux prefets menacant d'un illegal, resultat on obtient le tekos legal et la loi des 500


2006 aucune avancee, le terrain du tekos est refuse par les Sons (champs de paysans requisitionnes) mais un mediateur (c'etait pas benos cette fois) accepte le terrain et s'negage a y poser son Son, hors a 10j de la date il etait impossible de gerer un illegal.


2007 le collectif vote pour ne pas accepter de legal si on obtient pas d'avancees en negos. Pourtant deux personnes vont au ministere et signe un legal. Du coup ca se divise en deux, ceux qui veulent du legal a tout prix et ceux qui veulet un illegal (mais beaucoup iront au legal par peur de la saisie car divises on est moins forts, les autres feront l'Insoumis)


2008 A. evite le legal en annoncant un ilegal 3 mois a l'avance...




Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires