Retrospective du mois d'Août pour les teuffeurs

 

Bon aux dernieres nouvelles le tekos part bien, 4 sons sont en train de se monter le jeudi soir vers 18h, par contre c le vrai sarkoval avec les keufs, les allées en pailles, les barrieres partout partout (bientot les sandwich kebab et les

 

Bon aux dernieres nouvelles le tekos part bien, 4 sons sont en train de se monter le jeudi soir vers 18h, par contre c le vrai sarkoval avec les keufs, les allées en pailles, les barrieres partout partout (bientot les sandwich kebab et les vendeurs de string!!



Contacté par nos soins, le ministère de l’Intérieur refuse de communiquer avant la veille de l’événement. Deux hypothèses : soit au delà de leurs goûts communs pour les uniformes (bleus pour les uns, kakis pour les autres), les fonctionnaires de l’Intérieur partagent aussi avec les sounds-systems un penchant pour le secret, notamment quant au lieu de la teuf… Soit la question du site est toujours aussi problématique avec la réquisition de terrains agricoles (refusés, à juste titre, par les teufeurs qui en ont marre d’être détestés par les agriculteurs), les craintes des riverains, etc… L’expérience des précédents « sarkovals » (comme les freeparteux se plaisent à surnommer ces teknivals organisés avec l’assistance « bienveillante » de la police laisse penser que la deuxième hypothèse est la bonne…


En tous cas, pour tous ceux qui voulaient du bon gros son en pleine nature à la mi-août et ce, sans demander son avis à monsieur Sarkozy, il y avait deux options. La plus roots et délocalisée: un bon vieux tekos à l’ancienne près de Milan, précisément entre Pavia et Voghera avec une trentaine de sounds rassemblés dans une grande clairière à quelques centaines de mètres du Pô. Un début un peu difficile en raison d’un énorme orage et de toute la boue qui s’en est suivie, mais un bel exemple d’anarchie autogérée sans incident majeur (un journaliste italien s’est quand même fait molester). Autre option, un « fuck sarkoval » dans le Larzac, qui a rassemblé un peu plus de 6OOO personnes, sur un terrain appartenant à l’Etat, sur la commune de La Couvertoirade, aux confins de l'Aveyron et de l'Hérault. Non seulement les organisateurs n’avaient sollicité aucune autorisation, mais en plus tout s’est bien passé ! Mis devant le fait accompli, les autorités ont encadré la manifestation avec gendarmes, pompiers et Samu. Quant aux associations de prévention des risques comme Technoplus et Médecins du Monde, elles ont pu s’installer et jouer pleinement leur rôle… Preuve, s’il en fallait, qu’il y a plein de choses qui marchent très bien sans que notre ministre de l’Intérieur s’en mêle…




Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires